AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 La joie vient de la nature [PV Matsuo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: La joie vient de la nature [PV Matsuo]   Sam 26 Avr - 14:18






La joie vient de la nature.


« La joie de regarder et de comprendre est le plus beau cadeau de la nature. »
Albert Einstein



Le monde est beaucoup plus ennuyant que ce que j'avais pu imaginer ! Des gens partout, certains qui courent sans but, d'autres qui se... Qui se transfèrent leur salive de bouche à bouche de façon répugnante, encore d'autres qui laissent leurs animaux de compagnie faire leurs besoins sur le trottoir puis qui repartent mine de rien. Les voitures qui font des trajets à en polluer la ville, et bien plus encore. Je ne pourrais pas m'habituer à tout cela, je ne pense pas. C'est trop pour moi. Heureusement, il existe les jours de congés, les weekends, les vacances où on peut tranquillement aller au parc, le plus souvent assez désert. Sauf le grand. Là le monde y vit, la nature y est parfaite, tout est équilibré et l'air en est pur. Les animaux sont libres de faire ce qu'ils souhaitent, comme dans la forêt ou dans les montagnes. Nous leur avons pris leur place, alors nous leur devons un minimum de respect avec ces grands parcs remplis de fleurs et de verdure.

Ce matin, je n'avais pas forcément prévu de venir par ici. En fait, je me suis réveillée assez tard, j'ai pris une bonne demi-heure pour manger, une bonne heure pour me laver, et j'ai mis à peine dix minutes pour préparer un sac à mains avec un livre, des lunettes de soleil, une petite bouteille d'eau et mes papiers d'identité. Comme quoi, je suis complètement folle mais je le vis bien. J'aime m'évader et me promener quand je n'ai pas de travail et quand je profite de l'absence de Sane. Bon, aujourd'hui, je l'ai croisé comme je le crois tous les matins. Le train-train quotidien ne serait plus rien sans lui, à vrai dire. Je lui parle de mes rencontres, bien qu'elles soient peu nombreuses, je lui parle des clients du magasin, ou alors, comme avec tout le monde, je garde le silence. Ce qui est rare, il faut vraiment m'avoir vexée pour que je ne dise rien à mon frère. Il me voit en quelque sorte à l'état sauvage.

Donc je suis à l'entrée du parc que je franchis normalement, sans sourire aux lèvres, sans aucune expression sur mon visage. Même mes yeux ne peuvent pas refléter mon âme, puisque j'ai sorti mes lunettes de soleil. J'en ai marre des gens curieux qui me dévisagent parce que je suis trop petite, trop gamine, trop mince. Ils ont tout faux ! Je vois juste la vie comme elle vient, aussi naturelle qu'un grain de sable sur la plage que je déteste. Du moins, je crois, quand il y a du monde. J'esquive les gens et profite de la vue à la recherche d'un banc libre. Aussitôt repéré, j'y vais encore une fois comme si de rien était et je m'y installe. Je sors mon livre pour bouquiner un instant. Mes yeux libérés des lunettes parcourent les pages à une vitesse phénoménale. Je change de monde, jusqu'à ce qu'un bruit me fasse lever le nez. En effet, quelqu'un est avec son chien non loin de là. Autant dire que je ne mets pas longtemps à ranger mes affaires et à lever mes fesses du banc pour m'y diriger. Il m'a l'air sympa. Je n'aurais pas à lui parler, je viendrais juste caresser l'animal en brandissant un sourire qui veut tout dire.

Arrivée à sa hauteur, je souris à l'homme -jeune homme, pardon-, et je m'accroupis pour caresser le beau labrador -je crois. Étant donné qu'il a l'air d'apprécier, je continue, puis je saisis une friandise dans mon sac pour le lui donner. Il est magnifique, bien entretenu. Probablement car son maître s'en occupe bien. Je vois dans les yeux de ce chien le bonheur d'être libre dans ce parc. Le bonheur qu'il ressent à être là. Et puis, il sait que je ne lui veut pas de mal, sinon, il m'aurait probablement déjà mordue. Je suis également polie, c'est pour cela que je me lève et fait une genre de courbette pour saluer le jeune homme. Je ne penserais rien à son sujet, je n'en ai pas envie. D'habitude j'aime bien, mais j'attendrais probablement qu'il ait placé une ou deux paroles auxquelles je ne répondrais pas de façon orale -quoi, j'vais pas parler à un inconnu !


© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'


Dernière édition par Daaki Naka le Jeu 1 Mai - 10:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La joie vient de la nature [PV Matsuo]   Mer 30 Avr - 19:16

Enfin, une journée de libre dans tout mon programme. J'étais épuisé, et heureux de pouvoir passer une journée entière avec mon amour de chien. Depuis quelque semaines, j'avais même été obligé de travailler le week-end. Pas très pratique pour m'occuper de ma chérie, qui m'a longuement fait la tête... Mais nous voilà réconcilié, et prêt tout les deux à passer une belle et longue journée au parc ! Nous étions en train de préparer mon sac, et le sien. Une espèce de petite pochette qu'on accroche au collier. J'y ai glissé une bouteille d'eau à moitié pleine, parce qu'il n'est bien sûr pas question qu'elle boive dans le mienne, et quelques croquettes, mais surtout ; ses biscuits favoris. J'avais fais deux sandwichs, au cas où j'aurais faim... Et elle aussi. Bref, nous étions prêts à partir tout les deux.

Je fermais la porte de mon chez moi, mon petit appartement, et me dirigeais vers le parc en compagnie de ma chienne. Je remarquais un brun d'herbe dans ses longs poils, et me penchais pour le lui retirer. Elle est nettement en meilleure forme, et état depuis que je l'ai recueilli. Je ne voulais pas d'animaux, mais si je ne l'avais pas sauvé, je crois que j'aurais vécu toute ma vie avec des remords. Puis... fin, elle est gentille. On dirait ma femme presque, on fait tout ensemble. Sauf que nous, nous ne nous disputons pas. Gros point positif.

Arrivé au parc, je retire sa laisse et la laisse courir un peu partout. Se rouler dans l'herbe, aboyer quelques minutes. Elle revient vers moi ensuite, et je pose un gros baiser contre sa grosse truffe d'amour. Aah, elle est vraiment adorable. Je m'agenouille, et sort de son petit sac un biscuit que je lui offre, avant de me glisser à l'ombre, un peu plus loin des gens déjà présent. Je suis timide, je n'aime pas beaucoup les gens. Non, en fait, j'ai peur... C'est pour ça que je préfère reste seul.

Elle revient près de moi, et je recommence à la caresser. Je suis paisible jusqu'à ce qu'une femme s'approche de nous. Au début, je n'étais pas très franc, mais elle en avait après ma chienne. Elle lui donnait une friandise -sans rien me demander...- et la caresser longuement. Puis elle s'en va. Je la regarde avec des yeux ronds, la bouche un peu sur l'avant. Je dois dire que je ne m'y attendais pas trop. Je finis par rapidement sortir de mon sac un petit bloc note, avec mon stylo. J'étais quelque chose et le glisse entre dans la gueule de ma chienne. Celle-ci retourne vite vers la jeune fille qui l'avait nourri juste avant. Elle lui fait comprendre comme elle peut de prendre le papier. « Bonjour, je m'appelle Crystal. Rends-moi un biscuit, s'il te plait ♥ » c'est ce qui été écrit sur le papier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La joie vient de la nature [PV Matsuo]   Jeu 1 Mai - 10:26






La joie vient de la nature.


« La joie de regarder et de comprendre est le plus beau cadeau de la nature. »
Albert Einstein



Je suis gênée, tellement gênée ! J'aurais bien préféré ne pas m'approcher. En plus je n'ai rien demandé pour nourrir le chien, rien pour l'approcher et le caresser. Tellement honteuse de mes gestes, je sens mes joues rougir et je baisse la tête en m'enfuyant à mon banc. De plus, je peux garder un œil sur mon sac. Je reprends mon bouquin, mais je n'ai pas envie de lire. Je le garde juste devant moi pour faire semblant, et je jette des coups de regard au chien non loin de là. J'ai envie de me lever, de retourner auprès de cet animal et de son maître. Sauf que je ne fais rien, je ne bouge pas. Non pas parce que je n'en ai pas envie mais...

Le chien s'approche soudainement un cahier à la gueule. Je suis assez surprise et pose mon livre à côté de moi,  en levant les yeux vers le jeune homme resté sur son banc. Tiens, il m'envoie du papier, comme à l'ancienne ? Sans attendre je saisis ce papier et je ne peux pas m'empêcher de sourire en voyant la belle écriture. Non, ce n'est pas le chien qui a écrit, mais le maître de celui-ci, pour présenter le chien. Je regarde ce labrador et lui caresse le crâne, puis je me décide de sortir de nouveau une friandise que je lui laisse engloutir gentiment. Je lui gratte le museau, et je prends un crayon dans mon sac pour saisir sur le papier quelques mots, puisque je ne parle pas.

« Bonjour. Crystal est un bien joli nom. Voici un cadeau. »

Après ça, je fronce le nez, tout en réfléchissant. Sauf que rien d'autre ne me vient à l'esprit alors je me lève à la hâte, saisissant mon sac, et je retourne avec le chien près de l'homme qui ne semble pas avoir bougé. Une fois de plus gênée, je rougis contre mon gré. Je tends alors le papier puis je sors de mon sac la poche de friandise que je lui donne en souriant par politesse. Nous n'avons pas d'animal de compagnie à l'appart, alors autant garder son calme et lui offrir ceci. Je crois que c'est un client qui avait oublié cette poche dans la boutique hier.

Je hoche la tête puis m'assoit à côté de lui, en prenant soin de garder une certaine distance entre nous. Je me remets à caresser Crystal qui est très sage. Il l'a bien élevé. Ce doit être un maître très respectueux envers les autres et la nature. Je souris de nouveau, dévoilant mes dents blanches au labrador magnifique qui est devant moi. Une belle femelle dis-donc, et très attachante ! J'arrête de l'embêter et je sors également du papier de mon sac avant de griffonner quelques mots. Cette fois, ils sont adressés au garçon assis à côté. Ah, si Sane me voyait faire, je crois qu'il serait bien en colère. Ou alors prudent. Je n'en sais rien.

« Je m'appelle Naka. Ton labrador est magnifique. »

Je lui mets donc le papier sur les genoux et le regarde pendant qu'il lit. Il va probablement se demander pourquoi je n'ouvre pas la bouche, mais tant pis. Je ne lui répondrais pas. Pas même sur un bout de papier qui pourrait s'envoler à tout moment tout comme ma gentillesse et mon air adorable. Car oui, si un abruti arrive pour s'incruster, là, je serais obligée de me remettre à faire ma tête d'impassible psychopathe que j'aime tant. Et peu importe ce que pourrait penser mon voisin, à vrai dire, c'est de cette manière que j'aurais dû me présenter pour l'intimider...


© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La joie vient de la nature [PV Matsuo]   Dim 4 Mai - 13:15

Je trouvais ça assez mignon comme approche auprès de Crystal. La jeune fille venait s'asseoir à côté de moi, et souriait à mon chien. Elle devait beaucoup aimer les animaux, parce que Crystal, qui avait été battue presque à mort par son ancien propriétaire, réclamait des caresses à la jolie brune. Bon, elle st gourmande aussi... Je pense qu'elle se souviendra longtemps du petit biscuit qui lui a été donné. Mais elle le mérite, c'est une reine de beauté !

Un papier sur mes genoux venait prendre place, et je ne comprenais pas tout très vite. Cependant, elle n'avait pas dit un mot... Elle ne voulait peut-être pas parler ? Ou elle ne le pouvait pas... Je ne suis pas le genre de garçon qui juge les gens sur ce qu'ils sont ou ce qu'ils font, étant donné que je ne suis pas très bavard non plus, et un peu craintif aussi... Je prends le bout de papier, un petit sourire aux lèvres. Elle s'appelle donc Naka... C'est très joli. Je le pense vraiment. Joli, et simple à retenir. Pas de diminutif possible... J'adore ce genre de prénom. « Je m'appelle Matsuo... Je viens souvent ici avec Crystal. Elle aime bien se promener. » Je ponctuais ma phrase avec un sourire, ma main se glissant lentement sur la tête de ma chienne. Elle est superbe, et si douce... J'ai beaucoup de chance de l'avoir trouvé avant qu'elle ne finisse par y rester... « Je l'ai depuis deux ans, je crois... Son ancien propriétaire était très méchant avec elle. » Je ne sais pas pourquoi je lui raconte ça. Sans doute parce que ça fait parti de l'histoire de mon bébé, et que c'est sans doute une bonne chose pour commencer à discuter avec Naka. Parce que c'est Crystal qui l'a attiré ici.

« Est-ce que tu viens souvent ici ? » Elle n'est pas obligé de me répondre bien entendu. Mais elle peut aussi le faire avec son carnet. Je n'ai pas de véritable amis, ou très peu, vu que je reste cloîtré chez moi à peindre ou a sculpté... Crystal est ma seule compagnie. Oh, elle est géniale, et est une grande source d'inspiration. Elle s'improvise parfois chanteuse ou réceptionniste... Elle me fait rire. « Tu as quel âge, Naka ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La joie vient de la nature [PV Matsuo]   Mar 6 Mai - 11:24






La joie vient de la nature.


« La joie de regarder et de comprendre est le plus beau cadeau de la nature. »
Albert Einstein



Je ne suis finalement pas déçue. Il ne le parait pas non plus. En fait, je suis complètement nulle pour lire les émotions sur le visage. En tout cas, il semble afficher un petit sourire qui me rassure. Je peux souffler enfin. Ah, pour une fois que j'ai la possibilité d'être gentille et appréciée ! En même temps, il semble tout aussi timide que moi. Non, cela ne me gêne pas, au contraire. Nos échanges de paroles peuvent être amusants, si je puis dire. Peu de gens veulent communiquer avec moi parce que je leur fait peur et je ne parle pas. Une fois, un mec dans une boutique a failli me mettre une claque, énervé. Je me suis alors mise à pleurer et par pitié pour moi, il s'est excusé et m'a offert mon article. C'était humiliant pour lui d'être pris au dépourvu par une jeune fille fragile. Ce garçon là, à côté de moi, ne parait pas du  tout comme ça. Il parait plus doux, plus gentil et sa compagnie est déjà très agréable à supporter. Je crois que rester avec lui et son chien ne me dérange pas. Ils semblent aimer être dehors, comme moi. Je souris à mon tour. Je suis ravie de pouvoir enfin être acceptée dans ce monde et surtout soulagée de voir que je peux ne pas renvoyer les gens dans les roses. La solitude me pèse déjà moins. Surtout lorsque j'entends son joli nom : Matsuo.

Je ne m'étais pas trompée sur les goûts de ce personnage. Enfin, de cet animal. En effet, il me confirme que Crystal aime se promener -ce qui se voit- et qu'elle a été maltraitée. C'est donc là la cause de son adoption, oui, sûrement. Je suis contente et je le fais voir, je souris à Matsuo, oui, encore, puis je laisse mon regard dériver sur le chien. Je l'imagine à l'époque, triste,malheureuse, angoissée à cause de ses maîtres... Des coups de fouets, elle a dû en recevoir. Des hurlements, des coups de pieds, comme le font les malfaiteurs. Ceux-là, je les dénonce facilement avec assez de preuve pour que l'on me croit. Certes, j'y mets trop de cœur mais j'aime m'imaginer dans des séries policières avec moi en tant que détective, et ça m'apaise. Au moins quelqu'un pour faire du bon boulot.

Sa première question est banale, je hoche la tête en le regardant pour lui faire comprendre qu'en effet, je viens souvent par ici. Alors je me demande aussitôt si je ne l'ai pas déjà croisé... Non, je n'en sais rien. Si ça se trouve c'est une des seules fois où il vient ici. Il y a tellement de gens qui passent dans le coin qu'il serait impossible de se souvenir de tous leurs visages et cela me parait bien dommage.Je ne fais pas attention. A vrai dire, quand je suis installée au calme au parc, c'est pour écouter de la musique et lire un peu, donc je ne me préoccupe pas des passants. Parfois de quelques enfants naïfs, qui m'ont lancé le ballon dessus. Selon mon humeur, soit je leur rend gentiment soit je leur fait peur. C'est plutôt divertissant, surtout quand on a rien d'autre à faire ici.

Sa deuxième question m'étonne, et ma face affiche une mine tout aussi étonnée. Je le fixe, bien entendu, puis je saisis normalement mon cahier pour noter mon âge. Il doit me prendre pour une enfant, je ne parais pas très vieille d'après ce que que m'a dit une cliente qui ne croyait pas au fait que je bossais chez le fleuriste... Elle a voulu appeler la police parce qu'elle ne croyait en rien ma collègue. M'enfin, il y a des gens bizarres comme ça, parfois, on ignore ce qu'ils peuvent avoir dans la tête et quel est leur but que l'on ne cerne pas. Quel dommage de ne pas faire de la psychanalyse avec ces sujets-là, ce serait du bon boulot, j'en suis sûre. Donc voilà, mis à part ça j'écris un petit "21" sur le carnet et je lui montre après avoir rajouté un "Et toi ?". Je ne sais pas si cela va le rassurer ou non. J'avoue qu'au fond de moi, j'aimerais qu'il parte avant que je n'ose lui faire du mal. Et s'il tente de me blesser, les ars martiaux vont bien me servir. De toute façon, lui aussi parait trop jeune pour pouvoir oser jouer le savant fou avec moi. Non, jamais il ne pourra dépecer mon corps. Trop précieux.


© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La joie vient de la nature [PV Matsuo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La joie vient de la nature [PV Matsuo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» D'où vient l'expression ?
» Sortie au Festival photo nature de Namur le 16 octobre 2010
» Sortie au Festival photo nature de Montier en Der le 20 Novembre 2010
» LE BARRAGE DE MALPASSET - commune de FREJUS (Var)
» Festival international de la photo animalière et nature à Montier en Der (du 19 au 22 11 09)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciens rps-