AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Like a model [PV Matsuo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Kamei Ryuku
Messages : 370
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 27
Localisation : Nulle part
Emploi/loisirs : DOLL
Humeur : Indifférente
Admin

MessageSujet: Like a model [PV Matsuo]   Ven 25 Avr - 17:14


Sculpt me
'Cause today I'm your model

Je n'ai jamais cru au hasard, plutôt à une fatalité inéluctable. Depuis longtemps, cette ville est dirigée dans l'ombre. C'est comme être des pions sur un gigantesque échiquier. Tout est décidé à l'avance, l'habileté consiste à faire croire aux habitants qu'ils ont le choix. La semaine dernière, c'est exactement ce qui s'est produit. Je me souviens encore de Kyo qui part travailler et que j'accompagne jusqu'à la porte de l'appartement. Il me rappelle que je suis sensé aller faire des courses pour le repas du soir, mission que je n'ai pas oublié, ma mémoire est excellente. Dans l'après-midi, je sors de chez nous afin de m'acquitter de ma tâche. Le chemin que j'emprunte habituellement n'est pas accessible à cause de travaux. Des indications m'orientent vers un autre trajet et au beau milieu de la rue, un de ces vils canidés aboie à mon encontre. Allez savoir pourquoi, il tire sur sa laisse et se met à me courir après. Je déteste ces créatures, surtout depuis que l'un d'entre eux a failli me déchiqueter sous ma forme de poupée.

Ma fuite désespérée m'entraîne dans un quartier que je ne connais pas très bien mais je l'ai semé, c'est le principal. Sur le bord de la route, plusieurs affichettes ont été placardées. Une exposition. L'art n'est pas mon centre d'intérêt. Cependant, ma soif de savoir n'est pas un secret. Il y a quelque chose qui m'intrigue, le symbole sur le fond du papier. Mes pas me mènent donc devant le lieu de rendez-vous indiqué sur les publicités. Des yeux, je fixe longuement la porte. Vais-je y aller? Ce n'est pas la raison de ma sortie. Alors que je tergiverse, un humain d'un certain âge ouvre la porte en me souriant, m'invitant à rentrer. Ce serait mal venu de refuser, il me semble n'y avoir personne à l'intérieur. Me voici à errer dans les allées jusqu'à ce que mon regard s'arrête sur une sculpture, mon corps s'immobilise une fois devant.

Perdu dans ma contemplation, je ne remarque même pas l'homme de l'entrée qui m'a rejoint. Takenaga-san, tel est son nom, est un être humain qui aime partager ses connaissances. Un feu intérieur semble l'habiter lorsqu'il m'éclaire sur l’œuvre d'art qui a attiré mon attention et son auteur. Il part assez vite dans tous les sens, porté par le courant artistique qui se déverse tel un torrent de sa bouche. Cet humain est loin d'être déplaisant. Au dernier moment, il cesse de s'exprimer, me tournant autour avec attention. Est-ce que j'ai déjà été modèle? Non, c'est la réponse à sa question. Il insiste sur le sujet, que mon corps a les proportions parfaite et, comme j'ai l'air indifférent, il trouve un argument qui me donne à réfléchir: ma contribution à l'art. Encore cette fatalité, il s'éloigne afin de récupérer un document qu'il m'agite sous les yeux. Une recherche de modèle sous forme de petite annonce, la personne qui l'a écrite n'est autre que celui qui a fait cette sculpture. Dans le souhait de ne pas le contrarier, je prends le papier et le glisse dans ma poche. D'autres visiteurs arrivent, je le salue, en profitant pour sortir.

Les courses faites, je retourne à l'appartement. Assis à ma place, je scrute la petite annonce que j'ai posé sur la table. Ryu serait content si j'arrivais à décrocher ce petit boulot. J'ai bien saisi que ne pas travailler au Japon n'était pas une bonne chose. Alors, j'appelle le numéro. La conversation est succincte, j'explique la raison de mon appel et comment j'ai eu accès la petite annonce. L'humain au téléphone me semble facilement émotif. Il hésite puis nous convenons d'un rendez-vous la semaine qui suit.

Aujourd'hui est donc le jour J. Habillé sobrement de noir, il me faut emprunter le métro afin de me rendre à Akihabara. Je ne saisirai jamais quel plaisir il peut y avoir à voyager sous la terre. Plusieurs minutes plus tard, j'arrive devant un immeuble sans prétention. Je monte les escaliers puis sonne à la porte. Lorsqu'on m'ouvre, j’entame les salutations d'usage.

"Bonjour. Je suis Kamei Ryuku. C'est moi qui ai appelé pour faire le modèle." Je m'incline puis découvre à quoi ressemble l'artiste en me redressant.

© Nightmare sur Épicode.

_________________
I’m afraid to open my eyes right  now
« (It’s cold) It’s just your mood. (It’s strange) I don’t care about that. I’ll accept every little thing of you. I wouldn’t want to see me without you even in a dream. If only you are next to me, I don’t care if it’s a nightmare. »  •• Eternity VIXX


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voodoo-doll.fr-bb.com
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Like a model [PV Matsuo]   Mer 30 Avr - 14:11

Je prenais le temps de me réveiller, dans mon petit lit aux draps blancs. J'avais choisi cette couleur pour que, chaque jour de l'année, soleil ou pluie, mon intérieur soit éclatant. Parce que le blanc m'inspire aussi, et m'apaise. Contrairement à moi, mon toutou a un gros coussin de couleur rose, avec des petits diamants blancs. Beh, c'est une fille, que voulez-vous... Elle a craqué pour ce coussin, lorsque nous sommes venu l'acheter.

Pas le temps de me détendre ; il y a une semaine, j'avais convenu le rendez-vous avec le premier appelant. Personnes n'avaient pris le temps de m'appeler... Jusqu'à ce que l'annonce soit déjà prise. Les coups de fils ont finis par pleuvoir. J'étais tellement triste et gêné de dire non autant de fois de suite que j'ai fini par couper mon téléphone... Mais ça ne m'a pas empêché de me sentir mal. Est-ce que j'aurais du tous les inviter à venir chez moi ? Non, certainement pas... Ça  m'ennuie déjà de faire venir quelqu'un.

D'ailleurs, je dois arrêter de rêvasser Je sens ma chienne tirer sur ma couverture, et je comprends clairement que je suis en retard. J'embrasse sa grosse truffe, et file sous la douche. Je me suis presque lavé à l'eau froide, tiens... Mais pas de temps à perdre. L'heure tourne, et je n'ai rien de prêt. Je file dans ma chambre une fois presque sec -sauf les cheveux- et je glisse mes vêtements. Ils sont très larges, beaucoup trop pour moi. Je n'aime pas qu'on devine la vraie forme de mon corps. Je suis grand, mince... Sans muscle. Je n'aime pas ma peau pale, et je préfère me cacher. On ne voit ainsi que ma tête et mes mains.

[ … ] La sonnerie de mon appartement se fait entendre. Ma chienne aboie, elle secoue sa queue et cours jusqu'à l'entrée. J'essuie mes mains, j'étais en train de faire ma vaisselle héhé.

J'ouvre la porte et découvre ce qui semblerait être mon modèle. Un peu -beaucoup- intimidé par son allure froide et sa taille ; il est plus grand que moi, d'une tête environ. Je pince mes lèvres, en perdant un peu mes moyens. Bon dieu, c'est moi l'artiste, je devrais savoir quoi faire ! Je me penche, pour le salué, et m'écarte un peu pour lui laisser le loisir d'entrer. « … Bonjour ! Honjô Matsuo, je vous en prie, entrez. » il pénètre chez moi et je ferme la porte. Je ne sais pas trop par quoi commencer. « Vous voulez boire quelque chose, avant de commencer ? » Aah, c'est bon Matsuo, détend toi, il n'a pas l'air bien méchant... Ma chienne file s'asseoir à côté de lui, pour gratter son genou et réclamer des caresses. Elle ne perd décidément pas de temps, elle...
Revenir en haut Aller en bas
 

Like a model [PV Matsuo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mercury Comet 1964 réedition de Model king
» [AIDE] Erreur 244 : Invalid model ID
» P 40 JB MODEL
» Mon petit dernier Ford 1927 Model T Police
» News Model-Miniature : Tiran et APC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciens rps-