AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le Silence est vivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Le Silence est vivant   Mer 9 Avr - 18:46


Daaki Naka

« Le silence est un ami qui ne trahit jamais.  »
IDENTITÉ

Âge ♦ 21 ans.
Date de naissance ♦ 5 mars 1993.
Nationalité ♦ Japonaise [Père japonais, mère russe].
Métier ♦ Fleuriste.
Groupe ♦ Citoyens.
Statut ♦ Célibataire.
Préférences ♦ Bisexuelle.
Personnalité sur l'avatar ♦ Arden Cho.

ANECDOTES

Anecdote 01 ♦ Soeur de Daaki Sane
Anecdote 02 ♦ Silencieuse sauf avec son frère.
Anecdote 03 ♦ Ne peut pas être indépendante : elle a trop besoin de Sane.
Anecdote 04 ♦ N'aime pas le contact avec les autres.
Anecdote 05 ♦ A gardé une part de son âme d'enfant.
Anecdote 06 ♦ *Silence*.
Anecdote 07 ♦ Elle-même avec son frère et les plantes/la nature.
Anecdote 08 ♦ Pratique discrètement les arts martiaux.
Anecdote 09 ♦ Elle vit avec son frère dans le même appartement.
Anecdote 10 ♦ Elle est passionnée par les légendes de poupées voodoo qui peuvent circuler dans les livres, mais bien sûr, ne croit pas qu'ils puissent exister en vrai.


PSYCHOLOGIE

Naka est une jeune fille des plus silencieuses. Elle estime que parler ne sert à rien, et  elle le fait pour se venger de son père ou bien de sa mère, pour qui elle n’arrive plus à exprimer d’affection. Naka pense que ses parents ne l’aiment pas. C’est une jeune demoiselle plutôt naïve, et très fragile malgré sa carapace difficile à briser. On ignore si elle est gentille ou non… En vérité, c’est une passive, souvent prise pour une psychopathe. Par exemple, quelqu’un se fait égorger dans la rue, elle le regarde un instant puis passe son chemin.  Ou alors si sa mère vide un lapin, elle la regardera faire jusqu’au bout avant de passer sa route de nouveau, comme si c’était un film qui se déroulait sous ses yeux. -Attention, cela ne fait pas d’elle une sadique ! Certes, ses yeux n’expriment rien, son visage est impassible lorsqu’on ne touche pas son point faible, mais ce n’en reste pas moins un personnage en manque d’attention-. En parlant de films, elle adore regarder des films d’horreur ou des documentaires pour développer son insensibilité et devenir encore plus passive qu’elle ne l’est déjà. Elle en veut toujours plus, c’est cela son plus grand défaut. Parmi ceux-là, il y a en quelque sorte sa jalousie : si son frère est en compagnie de quelqu’un, elle se sent obligée de rencontrer la personne pour la juger. C’est de cette manière qu’elle surmonte le fait qu’elle se sent mal en société. Mis à part ça, on pourrait rajouter que la jeune femme a un côté plutôt très enfantin, qui confronte son intelligence et son semblant de maturité. Lorsqu’il neige, elle s’émerveille. En plus de cela, mademoiselle voue une grande importance aux histoires de poupées Voodoo qu’elle a pu lire ou voir dans des œuvres, ce qui ne veut pas pour autant dire qu’elle croit que ces poupées existent réellement, au contraire, pour elle, ce n’est que de la rigolade à côté des nombreux crimes qu’elle tente d’élucider. Le métier de détective lui aurait bien plu.



BIOGRAPHIE

Je suis née le 5 mars 1995 dans une petite famille habitant au Japon, dans une des rares campagnes. Ma mère, russe, avait déménagé ici pour vivre avec mon père –cela n’était pas dérangeant, elle était traductrice et mon père était diplomate- : ils étaient fous amoureux et mon père trop plongé dans son travail ici pour partir. Seulement, il y avait un problème : j’avais un frère âgé de trois ans lorsque je suis apparue dans sa vie. Oh, j’imagine qu’il avait été prévenu. Il me détestait, même si je ne me souviens pas de cette époque. Comme tout être humain, les souvenirs ont commencé à affluer et à se garder vers mes quatre ans. Mais il me l’a raconté, mes parents aussi, lors des repas familiaux jusqu’à ce que nous puissions quitter la maison. Pour l’instant, parlons plutôt des deux ans que j’ai vécus, dans l’enfer, car j’étais forcément la chouchoute de ma mère et de mon père. Or, mon frère n’en a fait qu’à sa tête jusqu’à ses cinq ans, décidant de faire le grand jaloux. Puis il a fini par comprendre –j’imagine-, qu’il ne m’aurait pas à ses côtés que pour trois jours, mais pour toute la vie si nous continuions à nous parler d’ici là.
J’avais ce que je voulais. Enfin, presque. Nos parents allaient souvent en voyage d’affaire, nous laissant seuls avec une nourrice des plus horribles. Nous allions à l’école, mais étions forcément séparés. Cela me déplaisait quelque peu car j’avais du mal à être moi-même avec les élèves qui m’entouraient. Chaque fois, dans la cour, j’allais jouer avec eux pour leur faire plaisir, mais je n’en éprouvais aucun. J’aurais préféré rester dans mon coin pour pouvoir apprendre tranquillement mes cours et devenir la meilleure élève de l’école. Je n’ai pas sauté de classes. Par contre, vers mes sept ans j’ai développé une certaine phobie de ce lieu et j’ai dû poursuivre des cours privés, sinon je piquais sans arrêt des crises. Donc j’ai continué ainsi, encore longtemps, ou du moins jusqu’à mes huit ans. C’est là que je me suis renfermée sur moi-même comme je pouvais, et dans le plus grand mutisme. Si je devais parler à mon frère, cela se faisait en cachette. En famille, j’étais la plus silencieuse et la plus sage des filles. Ma mère était un peu dégoûtée et vexée de ce que je faisais, car elle avait très bien compris que ma crise commençait beaucoup trop tôt pour être celle de l’adolescence, et elle avait facilement deviné que je gardais le silence car je me vengeais de leurs nombreuses absences qui m’ont coûté mon éducation. Et puis les murs de la maison n’étaient pas épais. Même la porte fermée je les entendais hurler. Peut-être dessus, à propos de leur travail je pense. Donc j’allais me réfugier dans la chambre de mon frère, avec lui, afin de me calmer et de ne plus les entendre. Nous nous sommes beaucoup rapprochés à cette période. Depuis, nous sommes comme les deux doigts de la main.
L’adolescence est rapidement arrivée. J’avais développé un goût extraordinaire pour ce qui était des petits rongeurs tels que les rats. J’en avais acheté un que ma mère a froidement tué en le découvrant dans ma chambre, sorti de sa cage. Parfois elle me donnait l’impression de ne pas être sa fille… Ses yeux bleus étaient effrayants, je préférais ceux de mon père qui étaient semblables aux miens. Les cheveux châtains de cette femme à la beauté divine et tout son physique parfait ont été transmis à mon frère. Est-ce vraiment mon frère ? Est-ce vraiment ma mère ? J’ai hérité du physique de mon père : des cheveux noirs, une peau ni blanche ni trop jaune et un visage d’asiatique. Non, je ne m’en plains pas, et je trouve agréable d’avoir très peu de poitrine qui ne pousse pas. Au moins, je ne fais que peu de shopping –que je déteste par-dessus tout. Je n’aime pas les petits pieds et ma petite taille de 1m65. Taille que ma mère dépasse largement. Elle aurait dû faire mannequin, au lieu de se la frimer sur des talons en mode traductrice. Oh bien sûr, ce n’est que mon point de vue. Sinon, que dire de mon père ? Rien. Je ne le connais pas, c’est un inconnu. Il est peu bavard, écoute ma mère quand elle vocifère contre nous et déblatère, et n’est pas du tout discret, surtout lorsqu’il s’agit de pauvres ébats amoureux avec cette dame. Leurs mots romantiques à tout va lorsqu’ils sont à table, en oubliant presque notre présence, sur le canapé quand ils regardent un film ou bien quand ils sont en train de nous préparer à manger.
C’est maintenant que vient le plus intéressant. Sane avait 21 ans et moi 18 ans lorsqu’il a proposé quelque chose qui a changé ma vie. Se liguant également comme moi, contre nos parents, il a décidé de quitter la maison. J’ai eu un grand sourire jusqu’aux oreilles à ce moment-ci. C’était comme si on m’annonçait qu’une animalerie de rongeurs avait ouverte ! Nous avons fait les malins, leur avons dit au revoir, établit quelques plans et sommes partis durant un de leurs longs voyages que j’avais jugés ne plus être pour des « affaires professionnelles ». Ils voulaient la paix, point barre. Je l’ai su car j’ai été une petite fouineuse : j’ai été fouillé leur chambre et j’ai trouvé un carnet où ils ont écrit toute leur vie. C’était un régal. Bon, je n’ai lu que quelques bribes histoire de, mais cela suffisait. Ils n’avaient jamais voulus de nous, et ce que j’avais lu, je l’avais caché à mon frère et le lui cache encore aujourd’hui. Je suis comme ça, je garde les plus beaux secrets pour moi avant de trouver l’occasion de les dévoiler au monde entier. Bref, nous n’avons pas mis énormément de temps après leur départ à faire nos valises, surtout moi. J’ai pris une boîte de céréales dans le placard et une bouteille d’eau, j’ai plié tous mes vêtements et j’ai choisi de brûler en cachette les photos de famille, sauf celles où j’étais seulement avec mon frère pour les amener. Je n’avais rien d’autre de trop personnel, donc ce fut seulement ça le contenu de mon sac. De toute façon, peu importait vu qu’ils n’allaient probablement pas pleurer ni garder nos affaires dans cette maison campagnarde complètement dégoûtante en son contenu et sa saleté. Et ne parlons pas de la chambre de mes parents…
Et maintenant, après 21 ans de vie commune avec mon frère, je continue de le suivre. Jusqu’au bout du monde s’il le faut. Je mange beaucoup, je suis une goinfre mais ne prend pas un gramme, ce qui me fait largement plaisir pour le narguer. Et puis la vie était tellement devenue plus belle… Personnellement, j’avais abandonné de donner des nouvelles à nos parents, et si lui le faisait, c’était tant mieux. Je m’en fiche de toute façon, vu que ça concerne ceux qui nous ont apparemment mis au monde. J’ai trouvé un boulot, grâce à Sane, bien entendu, pour aider Sane à payer l'appartement. En tant que fleuriste la nature me fait du bien, et je m’occupe plus des fleurs que je ne les vends. De toute façon, ma collègue est là pour faire ce sale boulot, alors pourquoi je me casserais les pieds ? J’espère que notre vie, à la Nouvelle-Tokyo, sera d’autant plus meilleure dans notre futur que dans le passé. Une chose est sûre, j’aurais du mal à abandonner mon défi de ne plus parler à quiconque, et je ne compte pas sortir plus de la maison si ce n’est par nécessité.

Kanar

Âge ♦ 17 ans.
comment as-tu trouvé le forum ♦ Parfait ♥. Et si la question est de quel moyen je l'ai trouvé, eh bien je me baladais sur les top site je crois x).
Présence sur le forum ♦ Normalement je devrais pouvoir passer tous les jours. Cela se réduira légèrement lors des examens mais je vous préviendrais Smile.
Petit mot de la fin ♦ C'était le dilemne en croisant ce forum... Mais ce contexte avec ces voodoos m'a tellement attiré que j'ai craqué >.>.
Le code serait-il vu par Ryuku ? :3
codage par Artemis/Seren/Wegniale/Swilver pour Epicode


Dernière édition par Daaki Naka le Ven 11 Avr - 17:47, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le Silence est vivant   Mer 9 Avr - 19:02

HIIIIIIIIIII TEEN WOOOOOOOOOOOOOOOLF !!!!!!!!!!! ARDEEEEEEEEEEEN !!!! *ventile*

OMG, j'ai un gros pic de feels pour Teen Wolf et Derek, d'un coup ;w; Anyway, bienvenuuuuuuuuue magnifique jeune fille *O* Fight' pour ta fichouille =3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le Silence est vivant   Mer 9 Avr - 19:11

Oui je suis fan de Teen Wolf comme tu avais pu le remarquer. >//>
Ravie de te rencontrer :3. Merci beaucoup je suis flattée. *w* ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le Silence est vivant   Mer 9 Avr - 19:45

Bienvenue sur Voodoo Doll *0*
Je ne connais pas ton avatar, mais.. Vouaaah *0*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kamei Ryuku
Messages : 370
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 27
Localisation : Nulle part
Emploi/loisirs : DOLL
Humeur : Indifférente
Admin

MessageSujet: Re: Le Silence est vivant   Mer 9 Avr - 20:51

Biennvenue sur le forum !!!

On va s'entendre, moi aussi j'adore cette série !!!♥ Vite la saison 4 !!!xD

Bonne chance pour faire ta fiche !! N'hésite surtout pas si tu as des questions, les mps sont fait pour ça Wink

_________________
I’m afraid to open my eyes right  now
« (It’s cold) It’s just your mood. (It’s strange) I don’t care about that. I’ll accept every little thing of you. I wouldn’t want to see me without you even in a dream. If only you are next to me, I don’t care if it’s a nightmare. »  •• Eternity VIXX


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voodoo-doll.fr-bb.com
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le Silence est vivant   Jeu 10 Avr - 5:05

Merci *o*
Ruyku : je suis tombée exactement où il le faut alors *-* merci:DD pas de soucis je pense que ça arrivera bien vite, ce mp x)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kamei Ryuku
Messages : 370
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 27
Localisation : Nulle part
Emploi/loisirs : DOLL
Humeur : Indifférente
Admin

MessageSujet: Re: Le Silence est vivant   Ven 11 Avr - 20:43

Tu es validée !!!

Un beau défi pour celui ou celle qui voudra tenter de percer la carapace. En tout cas, c'était plaisant à lire comme fiche !!

Amuse-toi bien sur Voodoo Doll !! A toi de jouer à présent Wink

Les logements
Les pactes
Les demandes de rp

_________________
I’m afraid to open my eyes right  now
« (It’s cold) It’s just your mood. (It’s strange) I don’t care about that. I’ll accept every little thing of you. I wouldn’t want to see me without you even in a dream. If only you are next to me, I don’t care if it’s a nightmare. »  •• Eternity VIXX




Dernière édition par Kamei Ryuku le Sam 12 Avr - 5:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voodoo-doll.fr-bb.com
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le Silence est vivant   Ven 11 Avr - 21:07

Oh vous êtes rapides :3
merci beaucoup je vais faire tout ça <3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le Silence est vivant   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Silence est vivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [OS] "Seul l'amour peut garder quelqu'un vivant" ^
» Etre un poète vivant !
» Le Mort vivant (The Living Dead)
» Chasseurs de sorcières contre mort vivant en 1500pts
» Un bon mort vivant est un mort vivant mort...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: First steps in town :: Fiches validées-