AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Ikeda Yukiô - Feeling the pain | ft. Park Gyeong Ree (Nine Muses)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Ikeda Yukiô - Feeling the pain | ft. Park Gyeong Ree (Nine Muses)   Dim 2 Mar - 21:23


Yukiô Ikeda

« I can see my reflection, I'm alone in the darkness »
IDENTITÉ

Âge ♦ 23 ans
Date de naissance ♦ 04 Janvier 1991
Nationalité ♦ Japonaise
Métier ♦ Escort girl
Groupe ♦ Maîtres
Statut ♦ Veuve (en gros célibataire et très endurcie)
Préférences ♦ Hétéro voire bi ca dépend de son envie du moment.
Personnalité sur l'avatar ♦ Kyung Ri (Nine Muses)

ANECDOTES


Yukiô fume. Elle fumait beaucoup plus quand elle n'avait pas sa DOLL, mais depuis qu'elle est là elle a beaucoup diminué et peut se contenter de 2 cigarettes par semaine. D'ailleurs elle fume rarement en public, elle préfère profiter de sa clope sans personne pour venir la stresser.
Elle n'aime pas les enfants et ne souhaite pas en avoir.
Elle n'a pas vraiment d'amis, et aucun contact avec sa famille.


PSYCHOLOGIE

Insensible, Yukiô refoule tous ses sentiments en elle et s’interdit de ressentir quoi que ce soit. Seule sa DOLL peut la voir déverser ce qu’elle ressent, mais elle le déteste tellement pour ça qu’elle le lui fait payer… Tout le temps… Elle use et abuse de lui sans aucun remord. Avec elle, être un maître prend tout son sens. Il n’est pourtant pas impossible de changer le cœur de Yukiô, le secret pour est parvenir est pour le moment encore inconnu.

Dure, froide et méchante, c’est ainsi que la plupart des gens qu’elle n’aime pas ou qu’elle ignore complètement la voit. C’est un peu vrai après tout…Ou non… C’est en réalité ce qu’elle est. Si elle peut avoir l’air normale et gentille c’est uniquement par intérêt. Un masque qu’elle revêt, pour mieux tromper les gens car elle est sournoise et manipulatrice.

Yukiô travaille en tant qu’escort girl, elle a décidé que si on devait profiter sa compagnie il allait falloir payer cher. Elle sait parfaitement jouer les rôles que ses clients veulent lui donner, et pour une somme plus importante – mais uniquement s’ils lui plaisent sinon elle se moquera ouvertement d’eux – elle peut offrir d’autres services. S’ils ont le malheur de ressentir quelque chose pour elle, elle prend à malin plaisir à les faire souffrir en leur extorquant le plus d’argent possible avant de les jeter. Après tout c’est plus amusant d’être payé pour être méchante. Et elle, elle est sadique et dominatrice comme un chat sauvage.

Yukiô aime s’amuser, elle dit rarement non à une soirée. Elle passe la plupart de ses nuits dehors, soit pour le travail soit juste pour faire la fête. Mais Yukiô aime s’arrêter quelque fois chez elle devant une clope et un bol de nouilles instantanées parce que madame ne sait pas cuisiner. Elle est vraiment  nulle lorsqu’il s’agit de s’occuper des tâches que ferait une véritable petite femme au foyer, elle les déteste profondément parce que cela lui rappelle son ancien mariage. Alors elle ne fait aucun effort pour s’améliorer, la seule chose à laquelle elle tient c’est l’ordre. Elle évite donc de mettre du désordre – pour ne pas avoir à faire du rangement après - et est presque maniaque à ce sujet. Tant qu’elle vivait seule ça allait…

En réalité Yukiô n’a pas vraiment de qualités enfin à part une peut être : son intelligence. Elle ne trouve aucune raison de ressentir de l’amour ou d’avoir foi en l’humanité quand sa propre famille la trahit et qu’elle s’est retrouvée mariée à un porc. Elle ne connait pas la tendresse et tous ses gestes sont froids dans le sens où ils sont vides de sentiments. Ce n’est qu’une comédie à laquelle elle est habituée.

Ce que vous pensez de votre DOLL: Depuis combien de temps est-il avec elle déjà ? D’après ce qu’elle sait, ils se seraient rencontrés dans un club, mais Yukiô n’en a aucun souvenir et elle n'en cherche pas à en savoir plus. Elle aime sa présence quand elle rentre, c'est un peu son animal de compagnie, son punching ball, sa bonne à tout faire, son jouet, enfin c'est un peu tout et n'importe quoi, et gratuitement. Pour autant qu'elle le nourrit et lui offre un toit il lui doit bien ça non ?



BIOGRAPHIE

Saviez vous qu’à notre époque il existait encore des mariages arrangés au Japon ? Enfin… Moi je n’appelle pas ça un mariage arrangé mais un mariage forcé quand l’un des époux est mineur et non consentant.

Je m’appelle Yukiô, mais on me surnomme Yuki. Il y a 7 ans de cela – alors que je n’étais âgée que de 16 ans – j’avais été mariée de force à un homme vieux, dégoûtant et sans éducation venant soit-disant d’une famille noble. Enfin j'avais plutôt été vendue... Oui c’est le terme à utiliser lorsqu’on offre sa fille à n’importe qui pour une somme faramineuse. Autant dire que ma vie fut détruite... J'avais bien sûr essayé de fuir mais ils me retrouvèrent vite. Ce fut le pire jour de ma vie ainsi que chaque minute passée en tant que femme mariée. Maintes fois j'avais tenté de me suicider, de me trancher les veines pour que cet homme ne m’approche plus, mais j'avais malheureusement toujours survécu. Le sort avait voulu que je continue de vivre cet enfer jusqu'à ce que je m’y habitue. J’avais même cru qu’un dieu s’était retourné contre moi, ou que j’avais commis un crime impardonnable dans mon ancienne vie pour mériter un tel destin mais la chance finit par me sourire. Mon époux mourut d’une attaque cardiaque après un an de vie commune. Il n’eut surement pas de veuve aussi heureuse que moi dans l’histoire de l’humanité. Bien sûr les mauvaises langues avaient parlé, disant que j’étais maudite et que j’avais tué mon mari. Ma famille m’avait renié également mais honnêtement je ne souhaitais même plus les voir après leur trahison. Pour rien au monde je ne serai retournée auprès d’eux pour les entendre prendre plaisir à m’insulter et me traiter d’enfant maudite. Sans regrets je fis mes bagages et décida d’emménager à Tokyô – loin de ce village sordide – pour prendre ma vie en main. Après tout j’avais quand même hérité d’un patrimoine assez important pour vivre tranquille pendant encore de longues années.

Je m’installais dans une maison assez spacieuse sur deux étages dans un quartier plutôt chic de Tokyô. Au départ, ça avait semblé bizarre qu’une fille de 17 ans ait autant d’argent et vive seule. Mais mes voisins avaient fini par se faire une raison et finirent par oublier mon existence à force que je refuse toutes leurs invitations. Néanmoins, rester à la maison toute la journée sans rien faire n’était guère excitant. J’avais envie de m’amuser, de profiter de la vie qu’on m’avait enlevée et de me venger sur tous les hommes qui croiseraient ma route en les blessant autant que j’avais souffert. La nuit était mon domaine, passant de club en club, je m’amusais avec le cœur de tous ceux qui osaient poser leurs yeux sur moi. S’ils savaient à quel point je les méprisais… Naturellement je devins avec le temps sadique et dominatrice. Je me plaisais à faire du mal aux autres, mais ce n’était toujours pas suffisant pour moi. Je n’étais jamais satisfaite, et ma vengeance ne pouvait enlever de mon esprit les horreurs que j’avais subies. Il arrivait que je pleure en rentrant chez moi mais le temps m’aida à refouler tous mes sentiments pour devenir dure et froide.

Un matin je reçus chez moi un paquet bizarre sans expéditeur ni destinataire. Il contenait une espèce de poupée mal cousue plutôt flippante. J’avais d’abord pensé à tous ceux qui me traitaient de maudite, ils m’avaient sûrement retrouvée et essayaient de me faire peur avec leur jeu idiot alors je l’avais jeté à la poubelle. Mais un chien du voisinage la foutu à nouveau devant ma porte, je ne sus pas par quel moyen étrange. J’avais essayé de m’en débarrasser en la refilant discrètement à mon voisin, en la brûlant, en la jetant par la fenêtre mais rien à faire : ce truc était increvable et revenait toujours chez moi. Désespérée, j’avais fini par abandonner et décider de m’intéresser un peu plus à ce machin. La poupée m’avait tout d’abord intrigué... Assise sur une chaise savourant une clope, je l’avais longtemps observé, cherchant à comprendre à quoi elle pouvait bien servir et qui avait pu m’envoyer un truc aussi moche et effrayant. Peut être un admirateur finalement ? Mais il devait sûrement avoir une case en moins… Ne recevant plus d’autres trucs dans le genre, j’avais fini par m’en servir comme d’un cendrier. Le soir quand je rentrais, je fumais pour me détendre avec la petite poupée en face de moi, laissant une marque de mon passage quand j’avais terminé. Avec le temps j’ai presque fini par la trouver un peu mignonne, alors je lui ai parlé. Elle avait l’air de me regarder aussi et elle était seule comme moi… Je lui ai raconté ma vie, j'ai pleuré à nouveau devant elle alors je l'ai haï de savoir tout ceci et je l'ai frappé de toutes mes forces. J'ai déchaîné toute ma haine sur elle, essayant désespérément de la détruire comme moi je l'étais, de lui laisser des marques comme celles que j'avais. Et quand j'en eus fini, je me sentais mieux... Beaucoup plus que lorsque je fumais, alors j'ai continué, encore et encore, dès que je me sentais mal.

Et puis un matin quand je me suis réveillée la poupée n’était plus là. En réalité je ne me rappelais même pas avoir eu une poupée dans ce genre dans ma vie mais j’eus l’impression que quelque chose manquait à la maison. Je mis une cigarette au bout de mes lèvres sentant le stress de la solitude monter mais une main posée sur mon épaule me surprit. Depuis quand était-il là lui ? J’en avais aucune idée, mes souvenirs étaient flous mais mon instinct me disait que c’était lui qui manquait. Alors au lieu de le mettre dehors comme j’en avais l’intention, je l’ai gardé un peu comme un animal de compagnie. De ce que je sais on s’était rencontré dans un club quand je travaillais et j’avais décidé de le ramener chez moi. Enfin c’est ce qu’il m’a dit et j’ai préféré y croire. Je ne savais pas que j’avais oublié notre pacte et que ce jeune homme était ma DOLL.

Lady

Âge ♦ 22 ans
comment avez-vous trouvé le forum ♦ Grâce à Facebook
Présence sur le forum ♦ 5jrs/7
Petit mot de la fin ♦ Je trouve le contexte génial *o* alors j'ai décidé de ramener ma petite bouille et sinon je pense que le code c'est code vu par Ryu.
codage par Artemis/Seren/Wegniale/Swilver pour Epicode


Dernière édition par Ikeda Yukiô le Sam 22 Mar - 8:45, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kamei Ryuku
Messages : 370
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 27
Localisation : Nulle part
Emploi/loisirs : DOLL
Humeur : Indifférente
Admin

MessageSujet: Re: Ikeda Yukiô - Feeling the pain | ft. Park Gyeong Ree (Nine Muses)   Dim 2 Mar - 22:18

Bonsoir Very Happy

Quel magnifique jeune femme sur cet avatar *-* Mais je m'égare un peu...xD

Bienvenue !!! J'ai essayé de faire original donc je suis ravie qu'il plaise mon contexte ♥

Hâte de lire ce que tu vas faire de ton personnage Wink Je suis là pour d'éventuelles questions alors n'hésite pas !!

_________________
I’m afraid to open my eyes right  now
« (It’s cold) It’s just your mood. (It’s strange) I don’t care about that. I’ll accept every little thing of you. I wouldn’t want to see me without you even in a dream. If only you are next to me, I don’t care if it’s a nightmare. »  •• Eternity VIXX


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voodoo-doll.fr-bb.com
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ikeda Yukiô - Feeling the pain | ft. Park Gyeong Ree (Nine Muses)   Dim 2 Mar - 22:28

Merci *-* J'aurai surement plein de questions je crois après x)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kamei Ryuku
Messages : 370
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 27
Localisation : Nulle part
Emploi/loisirs : DOLL
Humeur : Indifférente
Admin

MessageSujet: Re: Ikeda Yukiô - Feeling the pain | ft. Park Gyeong Ree (Nine Muses)   Dim 2 Mar - 22:33

Ma boîte à mp est toujours ouverte donc fais-toi plaisir héhé Smile

_________________
I’m afraid to open my eyes right  now
« (It’s cold) It’s just your mood. (It’s strange) I don’t care about that. I’ll accept every little thing of you. I wouldn’t want to see me without you even in a dream. If only you are next to me, I don’t care if it’s a nightmare. »  •• Eternity VIXX


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voodoo-doll.fr-bb.com
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ikeda Yukiô - Feeling the pain | ft. Park Gyeong Ree (Nine Muses)   Sam 8 Mar - 1:52

OMG honte à moi x_x j'ai oublié de terminer ma fiche surimase pas taper moi

je la finis d'ici demain (enfin je vais essayer) Hide m'attend pour terminer la sienne aussi x.x
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kamei Ryuku
Messages : 370
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 27
Localisation : Nulle part
Emploi/loisirs : DOLL
Humeur : Indifférente
Admin

MessageSujet: Re: Ikeda Yukiô - Feeling the pain | ft. Park Gyeong Ree (Nine Muses)   Sam 8 Mar - 1:57

Merci d'avoir prévenu Wink Bon courage à vous deux ♥

_________________
I’m afraid to open my eyes right  now
« (It’s cold) It’s just your mood. (It’s strange) I don’t care about that. I’ll accept every little thing of you. I wouldn’t want to see me without you even in a dream. If only you are next to me, I don’t care if it’s a nightmare. »  •• Eternity VIXX


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voodoo-doll.fr-bb.com
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ikeda Yukiô - Feeling the pain | ft. Park Gyeong Ree (Nine Muses)   Dim 9 Mar - 23:10

Kyung Ri, c'te BG !! *-* Très bon changement d'avatar ♥
Bonne chance pour ta fiche !

Edit : Hak Yeon, c'est juste un tombeur, merci ♥


Dernière édition par Nakashima Hideki le Lun 10 Mar - 11:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ikeda Yukiô - Feeling the pain | ft. Park Gyeong Ree (Nine Muses)   Dim 9 Mar - 23:13

Merci *o* C'est plus fort que moi je finis toujours par jouer Kyung Ri, j'ai encore craqué x_x Je suis in love de cet avatar *o*

Mais le tien aussi est pas mal (Cha Hak Yeon quoi trop de sexitude en lui *meurs*)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ikeda Yukiô - Feeling the pain | ft. Park Gyeong Ree (Nine Muses)   Lun 10 Mar - 0:48

Désolée pour le double post, je pense avoir fini ma fiche.

(Ca me fait vraiment bizarre de donner une telle personnalité à ma Kyungri O.O mais j'ai pas envie de jouer un autre avatar qu'elle)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kamei Ryuku
Messages : 370
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 27
Localisation : Nulle part
Emploi/loisirs : DOLL
Humeur : Indifférente
Admin

MessageSujet: Re: Ikeda Yukiô - Feeling the pain | ft. Park Gyeong Ree (Nine Muses)   Lun 10 Mar - 15:24

Tu es validée !!!

Personnage très contrasté, histoire intéressante qui fait comprendre comment elle est devenue ainsi. Ca change de ce qu'on peut lire en général et c'est prometteur.

Amuse-toi bien sur Voodoo Doll !! A toi de jouer à présent Wink

Les logements
Les pactes
Les demandes de rp
Les fiches de liens

_________________
I’m afraid to open my eyes right  now
« (It’s cold) It’s just your mood. (It’s strange) I don’t care about that. I’ll accept every little thing of you. I wouldn’t want to see me without you even in a dream. If only you are next to me, I don’t care if it’s a nightmare. »  •• Eternity VIXX


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voodoo-doll.fr-bb.com
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ikeda Yukiô - Feeling the pain | ft. Park Gyeong Ree (Nine Muses)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ikeda Yukiô - Feeling the pain | ft. Park Gyeong Ree (Nine Muses)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Torrefaction dans une MAP (Machine à Pain)
» Compote de poires au pain d'épices ( 8 mois )
» gingerbreadman (bonhomme de pain d'épices)
» [Royaume-Uni] Thorpe Park (1979)
» Conservation du pain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciennes fiches-