AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Réveille-toi ▬ Ryūsuke | Event numéro 1 |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Réveille-toi ▬ Ryūsuke | Event numéro 1 |   Mer 27 Aoû - 0:16


Tadase Ryūsuke & Litovski Aleksandr ☼
« On arrête de chercher des monstres sous notre lit, quand on réalise qu'ils vivent dans notre intérieur. »
© Yamashita d'épicode

Musique d'ambiance.


Il se redressait brusquement sur son lit, une main contre sa poitrine douloureuse, son front en sueur, la respiration coupée, les yeux écarquillées. Il peinait à reprendre son souffle. Un grincement mauvais le faisait sursauter de plus belle, son coeur bondissant de panique dans sa poitrine, alors qu'il tapait non sans violence sur l'interrupteur de sa chambre. La soudaine lumière lui brûlait la rétine. Il tâtonnait d'une main fébrile sa table de nuit à la recherche de ses lunettes, qui se retrouvait bien vite sur son nez. Inspectant sa chambre de son lit, il ne trouvait rien d'étrange, pourtant l'angoisse qui naissait dans son ventre se faisait plus pressante.

Il restait là pendant de longues minutes sans que rien ne se passe, mais au moment il se penchait pour éteindre la lumière, un nouveau bruit - qui provenait de l'extérieur de la pièce - se fit entendre, lui provocant un frisson désagréable qui longeait maintenant son échine. Il se relevait prudemment et sans un bruit. Il secouait de la tête en tentant de reprendre un peu de contenance. Pourquoi se mettait-il soudainement à paniquer dans sa propre maison, alors que c'était tout à fait normal d'entendre des bruits ? Il ne pouvait dire pourquoi, mais il avait vraiment un mauvais pressentiment et rien que cela, lui foutait quelque peu les jetons.

Surtout que les bruits déplaisant continuaient à chanter à ses oreilles. Il ouvrait sans attendre la porte de sa chambre en sursautant. Il n'y avait rien. Il s'était fait une peur tout seul en s'attendant à .. Rien. Il n'y avait rien, il le savait. Ses paupières se fermèrent le temps qu'il soufflait de soulagement. Mais quand il se retournait, sa chambre avait disparu. Ses paupières clignotèrent sous l'effet de la surprise, alors que les muscles de son corps se tendait. Il sentait la panique montait en flèche dans son être, qu'il en couinait de frustration. Un vent frais soufflait qui lui faisait hérisser les poils de ses bras. Il se trouvait dehors, un jogging et débardeur, pieds nus, dans l'herbe mouillée.

Il cherchait quelque chose - il ne savait pas trop quoi encore - des yeux. Une silhouette se trouvait sous un lampadaire éclairé. Après un long moment d'hésitation, il s'avançait doucement, sur ses gardes et les sens en alertes. Il s 'arrêtait à une bonne distance de la personne, n'osant faire un pas de plus et surtout de l'interpeller. Il se penchait légèrement sur le côté en tentant d'apercevoir son visage. L'image était digne d'un film d'horreur dans tête de petit homme. Il était loin d'être rassuré, son coeur faisait des loopings dans sa poitrine et il regrettait aussitôt d'être sortie de son lit. L'homme semblait fixer un point, et pousser par une curiosité mal venu, il suivi son regard.

Son sang ne fit qu'un tour. Son corps se raidissait. Sa peau devenait pâle - bien plus qu'elle ne l'était déjà. Un frisson parcourait sa colonne vertébral. Il déglutissait difficilement. Et sa respiration se coupait sous l'incompréhension et le choc. Une nouvelle fois, il se sentait paniquer de l'intérieur qu'il ne pouvait empêcher les tremblements de gagner son corps tout entier. Il se sentait si vulnérable. Cette maison, il la reconnaitrait entre milles. C'était la sienne, celle de sa soeur, de ses parents .. Mais ce n'était pas possible. C'était impossible. Ses lèvres tremblaient, il ne comprenait pas, il rêvait c'est ça ? Pourtant, c'était si réel. Il secouait vivement de la tête.

« Ce .. Ce n'est pas .. Possible .. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Réveille-toi ▬ Ryūsuke | Event numéro 1 |   Mer 27 Aoû - 14:42




   

   
Réveille-toi

   
Dans la tête de ce garçon tu retrouveras [www]






   

Il se crispa de tout son long, happant l'air difficilement tandis que des gouttes de sueurs glissèrent le long de sa tempe et de son front, venant caresser la peau de son cou ce qui le fit désagréablement frissonner. Il posa une main à sa poitrine qu'il lacera du bout de ses doigts. Ses yeux étaient cernés par la fatigue et il finit par ce recroqueviller sous la couette. Soupire, un vent froid lui glaça tout d'abord les lèvres. Un frémissant se glissa le long de sa colonne, ce qui lui arracha une grimace. Il avait froid, horriblement froid.

Il abaissa la couverture, ce redressant doucement, à l'affut du moindre bruit. Immobile, ses yeux s'humidifièrent lorsqu'il aperçu de la lumière se glisser sous la porte. Les lèvres entrouvertes, des bruits de pas se firent entendre et une ombre vint cacher la lumière. S'arrêtant quelque instant, il fixa l'ombre sans un bruit, ses phalanges douloureuses qui continuaient de resserrer la couette. Les pas finirent par s'éloigner, mais l'homme resta immobile, à fixer le sol. Ses poumons réclamaient l'air qu'il refusait de respirer.

D'une main maladroite et pressée, il renversa tout ce qui se trouva sur sa table de nuit et à l'intérieur avant d'y ressortir un paquet de cigarettes. Il coinça le bout de l'un des cylindre à ses lèvres tremblotantes avant de l'allumer et d'avaler une grande bouffé de la fumée qui émanait de l'objet. Un long soupir, il posa une main à ses yeux.

D'un second soupire, ce ne fut la fumée mais un air froid qui s'était glissé d'entre ses lèvres. Lorsqu'il ouvrit les yeux, la cigarette à moitié consumée, c'était éteinte d'elle-même. Une veste sur les épaules, il s'était approché d'un pas hésitant vers la porte, posant une main tremblante sur la poignée. Alors qu'il la resserra il sentit un frisson lui écorcher le dos. Il ferma les yeux, fortement, la mâchoire serrée. N'osant faire un mouvement de plus.

Il marchait, silencieusement, errant contre un mur qui ne cessait de changer de forme. Regardant autour de lui, les yeux grands ouverts, il ne s'arrêta pas. Un sentiment de familiarité ce fit sentir, et il se mit à courir maladroitement sur la route qui le mena à une lumière. Rester dans la lumière. Il voulut poser une main à sa veste, mais il ne toucha que son épaule qu'il serra doucement. Il n'avait cependant pas froid, mais un sentiment désagréable le fit frémir de tout son long. Un sentiment désagréable, mais familier. Il avait peur, mais se sentait plutôt à l'aise .. C'était la seule chose de normale qui l'avait suivi dans ce cauchemar.

Balayant les lieux de ses yeux fatigués, il aperçu une maison. Il la toisa, longuement. Il ne pouvait dire quel sentiment émanait de cette maison. Il voulu s'y approcher, mais au fond de lui, c'est comme si il savait qu'il ne devait pas y entrer, comme si il savait qu'il allait le regretter. Cependant, il ne faire un pas de plus qu'une voix se fit entendre. Une silhouette, tout aussi perdue que la sienne, lui tournait le dos. Il s'accrocha au lampadaire et s'essaya à la parole, d'une voix rauque et peu rassuré.


« C'est chez toi ? Il laissa écouler quelques secondes de silence avant de reprendre. Retournes-toi. »

Il s'approcha doucement de la silhouette avec hésitation, gardant une distance raisonnable aux yeux du nain. Était-ce la même qui se trainait derrière sa porte ? Certainement. « Que fais-tu là ? C'est quoi .. tout ça .. » Sa voix devenait de plus en plus inaudible.
   
   

   

   
©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
   


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Réveille-toi ▬ Ryūsuke | Event numéro 1 |   Jeu 28 Aoû - 11:32


Tadase Ryūsuke & Litovski Aleksandr ☼
« On arrête de chercher des monstres sous notre lit, quand on réalise qu'ils vivent dans notre intérieur. »
© Yamashita d'épicode

Musique d'ambiance.

Aleksandr tremblait de tout son être. Non. Ce n'était pas de froid, mais bel et bien de peur. Lui, qui à son habitude ne montrait rien, perdait en cet instant, tous ses moyens. Une angoisse compressait son coeur. Et il y avait de quoi. Cinq minutes plus tôt, il était dans son lit, la couverture remontée jusqu'aux oreilles, la respiration calme, bercé par un sommeille léger. Et soudainement, il se retrouvait réveillé, les pieds dans l'herbe mouillés, à l'extérieur de son appartement, loin de chez lui. Il rêvait, il n'y avait pas d'autre explication plausible à cela. « C'est chez toi ? » Une voix, un souffle. « C'était .. »

« Retournes-toi. » Il se crispait une nouvelle fois, déglutissant difficilement, sa gorge se nouait sous la crainte. La silhouette allait-elle se jeter à son cou ? Comme dans tout mauvais film qui passait le soir, à la télévision, effrayant les enfants, amusant les plus grands ? Dans un premier temps, il tournait seulement la tête, croisant le regard de l'homme sous le lampadaire. Il posait ses mains jointes contres sa poitrine et ses épaules se relevaient légèrement automatiquement, comme pour monter une barrière autour de lui, se protéger de quelconque représailles, alors que l'étranger se rapprochait de quelques pas. Près et loin à la fois. Il pivotait quelque peu, pour lui faire face.

« Que fais-tu là ? C'est quoi .. Tout ça .. » Il haussait des sourcils. La panique revenait-à lui et il regardait tout autour de lui, jetant des coups d'oeil à droite et à gauche. Les lèvres tremblantes « C'est que .. E-et bien .. Je .. Euh .. » Ses mains glissaient sur ses avant bras, qu'il se mettait à gratter furieusement. Il n'arrivait plus à réfléchir correctement, ses pensées se bousculaient dans sa tête et se faisait de plus en plus flou. Il n'arrivait pas à garder son regard posé sur un seul point. « Je ne .. C-comprends pas .. Je .. J'étais .. » A la maison ? Il te prendrait pour un somnambule ou mieux encore, pour un psychopathe en cavale. Aleksandr prenait sa tête entre ses mains.

Quand soudain, la lumière du lampadaire se mettait à clignoter méchamment, menaçant de s'éteindre à tout moment. Un bruit qu'il ne saurait qualifié, retentit dans l'obscurité, le faisait se redresser comme un i, un animal aux aguets. Un grésillement. La lumière sur le porche de la maison s'allumait, éclairant l'entrée de celle-ci. Un nouveau bruit, plus menaçant. Il avait l'impression, qu'une masse sombre et malsaine gagnait la ville endormie et se rapprochait d'eux. Et le souffle lui manquait alors. Le lampadaire s'éteignit, le faisait couiner de surprise. Sans attendre, en se faisant plus petit, il courut jusqu'à son ancienne bâtisse, sous la lumière.

Il fixait l'homme, lui soufflant d'une toute petite voix. « Ne restez pas là. » La porte derrière lui s'ouvrit dans un grincement, le faisant frissonner de plus bel et déglutir, il n'osait pas se retourner. Il voulait prendre la fuite, loin d'ici, il voulait se réveiller de ce cauchemar. Mais une main semblait le retenir par l'épaule, comme si elle voulait l'entraîner dans la maison, il sentait presque un souffle glissé sur son cou. Soudain, il fit quelques pas en arrière avant de se retrouver sur les fesses, tombant dans un fracas sourd. Il s'appuyait contre le mur, tournant vivement la tête, il fixait l'intérieur de la maison. C'était comme si rien n'avait changé, si on oubliait l'obscurité angoissante.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Réveille-toi ▬ Ryūsuke | Event numéro 1 |   

Revenir en haut Aller en bas
 

Réveille-toi ▬ Ryūsuke | Event numéro 1 |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Numéro d'appel reçus
» capteur hs ? sur TZ3
» [AIDE] passage en veille de l'écran de mon Desire HD
» Quel boitier numérique pour vieux objectifs argentiques ?
» [AIDE] Capteur de luminosité et mise en veille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Nouvelle-Tokyo :: Évent :: Zone de rp-